De MEAUX Camille Suzanne Etienne

 

Camille Suzanne Etienne de Meaux, dit le chevalier de Merlieu, noble, ancien capitaine au régiment de Bourbon, chevalier de Saint Louis,
condamné par la commission populaire de Lyon et guillotiné place Bellecour le 25 novembre 1793, âgé de 57 ans. Il faisait partie des Foréziens venus au
secours des Lyonnais assiégés par la Convention. (sans postérité directe)

Son frère aîné, Durand Antoine de Meaux, noble, ancien lieutenant-général du
bailliage de Forez, fusillé à Feurs, allée du Rozier, le 28 décembre 1793. "Arrêté par mesure de sûreté générale, ci-devant noble, taché d'incivisme,
convaincu d'avoir tenu de mauvais propos contre révolutionnaires" (archives du Rhône, Feurs, LVIII) condamné à mort pour avoir "manifesté une haine fortement prononcée contre la Révolution", "donné asile aux prêtres réfractaires et aux muscadins" et avoir voulu "avilir la Convention en donnant à ses membres la qualification de brigands"
 

© A. de Meaux

source: Antonin Portallier, Tableau général des victimes et martyrs de la
Révolution en Lyonnais, Forez, Beaujolais, Saint Etienne, Imprimerie
Théolier, 1911, p.126-127


 

 

Créé le 16/10/2004