DARTIGOEYTE Pierre Arnaud

 

Né à Mugron (Landes) le 12 mars 1763, décédé à Lahosse (Landes) le 25 novembre 1812. Fils de notaire, avocat, procureur-syndic du district de Saint-Sever, il fut élu député des Landes à la Convention, Montagnard et Jacobin, il se prononça contre une "république universelle". De même il refusa l'appel au peuple dans le procès de Louis XVI et vota la mort du roi. Il fut chargé de différentes missions dans le Midi et le Sud-Ouest et traqua sans pitié les émigrés et les fonctionnaires soupçonnés de sentiments fédéralistes, mais il parut prendre la défense des prêtres, déclarant : "Vous ne pouvez pas enlever les prêtres comme prêtres, vous ne pouvez pas fermer les églises ni user d'aucune violence sans contrevenir à la loi". Il fit emprisonner bon nombre de fédéralistes et condamner à mort l'ex-constituant Barbotan, accusé d'entretenir une correspondance avec les émigrés. Après la chute de Robespierre, il fut accusé de divers forfaits, vrais ou faux. Emprisonné, il fut votée l'amnistie, et se retira de la vie politique. Franc-maçon, il était affilié à la Loge L'Encyclopédique de Toulouse.

© Les convotionels régicides