COCHON de LAPPARENT Charles

 

Né à Champdeniers (Deux-Sèvres) le 24 janvier 1750, décédé à Poitier le 17 juillet 1825. Fils de Charles Cochon, seigneur de Lapparent, conseiller au présidial de Fontenay-le-Comte, député suppléant du Tiers-Etat du Poitou en mai 1789, membre du Club des Jacobins, il fut élu par le département des Deux-Sèvres à la Convention où il fit partie de la commission des "vingt-et-un" chargée d'établir l'acte d'accusation du roi. Il vota la mort du roi. Après le 9 thermidor, il fut chargé de mission en Hollande, Le département de la Vendée l'envoya en 1796 au Conseil des Anciens.. Ministre de la Police en 1790, au moment de la conspiration de Babeuf, il fut accusé d'avoir favorisé ce dernier en dissimulant des pièces compromettantes et interné après le 18 fructidor à l'île d'Oléron. Brumaire en fit le préfet de la Vienne, puis des Deux-Sèvres, napoléon Ier le couvrit d'honneurs; il le nomma chevalier de l'Empire le 10 septembre 1808 et sénateur, puis comte de l'Empire le 28 mai 1809. Ayant accepté le poste de préfet de la Seine-Inférieur pendant les Cent-Jours, il fut exolé en Belgique en 1816, mais put rentrer en 1817 et mourut à Poitier en 1825.

© Les convotionels régicides