CHRONOLOGIE DE LA REVOLUTION FRANCAISE

1789 1790 1791 1792 1793-An II 1794-An III 1795-An IV 1796-An V 1797-An VI 1798-An VII 1799-An VIII

1799

4 janvier 1799 (15 nivôse An VII)

Prise de Lucques par les troupes du Directoire.

9 janvier 1799 (20 nivôse An VII)

Evacuation de Livourne par les troupes du roi de Naples et de Sicile.

10 janvier 1799 (21 nivôse An VII)

Prise de Capoue par les troupes de Championnet*.

Insurrection des partisans de la Révolution française à Naples.

23 janvier 1799 (4 pluviôse An VII)

Entrée de l'armée française à Naples.

25 janvier 1799 (6 pluviôse An VII)
La Rochelle. Deux tremblement de terre ébranlent la ville; ils sont ressentis jusqu'à Tours et Bordeaux

26 janvier 1799 (7 pluviôse An VII)
Proclamation de la République napolitaine que le Directoire va nommer " Parthénopéenne ".

27 janvier 1799 (8 pluviôse An VII)
Prise d'Ehrenbreitstein par les troupes du Directoire.

1er février 1799 (13 pluviôse An VII)
Victoire de Desaix* à Assouan sur le reste des troupes des Mamelouks qui parachève la conquête par les Français de la Haute-Egypte.

6 février 1799 (18 pluviôse An VII)

Pour avoir dénoncé le pillage et la création de la République napolitaine, Faipoult* est expulsé par Chamionnet*

8 février 1799 (20 pluviôse An VII)

Piémont. Le général Grouchy* organise un référendum sur le rattachement de la province à la France.

10 février 1799 (22 pluviôse An VII)

Egypte. Bonaparte* quitte Le Caire pour la Syrie, à la tête de 13 000 hommes.

13 février 1799 (25 pluviôse An VII)

La Réunion. Une insurrection des sans-culottes échoue. Les conjurés seront expulsés de l'île.

Ordre du Directoire à Championnet* de revenir à Paris et nomination à sa place de Macdonald*

14 février 1799 (26 pluviôse An VII)

Guyane. Les insurgés du 4 novembre 1798 relâchent à Cayenne à bord du brick anglais de Swallow qu'ils ont capturé après avoir eux-mêmes été pris à bord du navire qui devait les ramener en France.

15 février 1799 (27 pluviôse An VII)

Victoire des troupes française sur les Turcs à El-Arich.

20 février 1799 (2 ventôse An VII)

Prise d'El-Arich par les troupe de Bonaparte*

21 février 1799 (3 ventôse An VII)

Manche. A Pontorson, des chouans enlèvent des conscrits.

Saint-Domingue. Toussaint-Louverture* reprend les hostilités contre les mulâtres.

24 février 1799 (6 ventôse An VII)

Concentration par Jourdan* des troupes française en vue du passage du Rhin. Son armée, dite d'abord de Mayence, va devenir l'armée du Danube.

Paris. Le Directoire décide de décréter d'arrestation le général Championnet*.

25 février 1799 (7 ventôse An VII)

Entrée de Bonaparte* à Gaza, en Palestine.

1er mars 1799 (11 ventôse An VII)

Allemagne. L'armée du général Jourdan* franchit le Rhin entre Bâle et Kehl, alors que la guerre n'est pas officiellement déclarée.

2 mars 1799 (12 ventôse An VII)

Franchissement du Rhin près de Spire par Bernadotte*.

3 mars 1799 (13 ventôse An VII)

Capitulation des troupes françaises de Corfou assiégées depuit le 5 novembre 1798 par une flotte russo-turque, dernière position française dans les îles Ioniennes.

4 avril 1799 (15 germinal An VII)

Guadeloupe. Le volcan de la Soufrière et sorti de sa léthargie, une explosions accompagnées d'émissions de gaz

Siège de Jaffa par Bonaparte*.

6 mars 1799 (16 ventôse An VII)

Franchissement du Rhin et prise de Coire par l'armée d'Helvétie que commande Masséna*

7 mars 1799 (17 ventôse An VII)

Prise de Jaffa par Bonaparte*. Sont armée va y contracter la peste.

12 mars 1799 (22 ventôse An VII)

Déclaration de guerre du Directoire au roi d'Autriche et au grand-duc de Toscane.

14 mars 1799 (24 ventôse An VII)

Arrivée de la flotte anglaise devant Saint-Jean-d'Acre.

19 mars 1799 (29 ventôse An VII)

Siège de Saint-Jean-d'Acre par Bonaparte*

21 mars 1799 (1er germinal An VII)

Entrée des troupe du Directoire en Toscane.

23 mars 1799 (3 germinal An VII)

Echec de Masséna* devant Feldkirch.

25 mars 1799 (5 germinal An VII)

Défaite de Jourdan* à Stockach.

28 mars 1799 (8 germinal An VII)

Echec de Bonaparte* contre Saint-Jean-d'Acre.

1er avril 1799 (12 germinal An VII)

Second échec de Bonaparte* devant Saint-Jean-d'Acre.

3 avril 1799 (14 germinal An VII)

Démission de Jourdan* de son commandement de l'armée du Danube.

5 avril 1799 (16 germinal An VII)

Défaite des troupes du Directoire à Magnano

6 avril 1799 (17 germinal An VII)

Repli de l'armée du Danube à l'ouest du Rhin

10 avril 1799 (21 germinal An VII)

Transfert du pape Pie VI* en France.

12 avril 1799 (23 germinal An VII)

Nomination de Masséna* à la tête de l'armée du Danube, il garde le commandement de celle d'Helvétie.

16 avril 1799 (27 germinal An VII)

Victoire de Bonaparte* au Mont-Thabor sur l'armée turque.

17 avril 1799 (28 germinal An VII)

Prise de Livourne par les troupes française.

18 avril 1799 (29 germinal An VII)

France. Les élections de l'an VII, qui se terminent, ont été marquées par le succès des Jacobins qui obtiennent la majorité dans le nouveau tiers du Corps législatif. Le scrutin révèle, à l'inverse, la défaite sensible des candidats gouvernementaux : sur 187, seul 66 d'entre eux ont été élus.

21 avril 1799 (2 floréal An VII)

Entrée des troupe du Directoire en Toscane.

Paris. Le général Moreau* tenu à l'écart depuis dix-huit mois, est nommé commandant de l'armée d'Italie en remplacement de Schérer*.

22 avril 1799 (4 floréal An VII)

Dissolution de la Diète germanique de Rastadt ouvere le 28 novembre 1797

24 avril 1799 (5 floréal An VII)

Troisième échec de Bonaparte* contre Saint-Jean-d'Acre.

25 avril 1799 (6 floréal An VII)

Brest. A la tête d'une escadre, l'amiral Bruix* force le blocus anglais et met à la voile en direction de l'Espagne.

28 avril 1799 (9 floréal An VII)

Assassinat des plénipotentiaires français à la Diète germanique de Rastadt par des soldats autrichiens.

1er mai 1799 (12 floréal An VII)

Saint-Jean-d'Acre. Antoine de Philippeaux*, noble émigré dirigeant la résistance, meurt d'insolation durant un nouvel assaut des Français.

6 mai 1799 (17 floréal An VII)

Insurrection contre-révolutionnaire dans la région d'Arezzo en Toscane

10 mai 1799 (21 floréal An VII)

Dernier échec de Bonaparte* devant Saint-Jean-d'Acre.

13 mai 1799 (24 floréal An VII)
Var. L'escadre de l'amiral Bruix* atteint Toulon après avoir échappé aux croiseurs anglais.

16 mai 1799 (27 floréal An VII)
Paris. Bien qu'élu le 9 par les Cinq-Cents, Reubell* est remplacé par Sieyès* histoire

17 mai 1799 (28 floréal An VII)

Levée du siège de Saint-Jean-d'Acre par Bonaparte*

18 mai 1799 (29 floréal An VII)
Paris. Mort du dramatuge Beaumarchais*

19 mai 1799 (30 floréal An VII)

Débarquement anglais près d'Ostende.

20 mai 1799 (1er prairial An VII)

Ostende. Un petit corps d'armée anglais débarqué la veille est repoussé par les Français.

1er juin 1799 (13 prairial An VII)

Maine-et-Loire. L'attaque d'une colonne mobile par des paysans près de Vern confirme le reveil de la chouannerie.

4 juin 1799 (16 prairial An VII)

Bataille indécise à Zurich. Les Autrichiens ne peuvent vaincre Masséna*.

5 juin 1799 (17 prairial An VII)

Evacuation de Zurich par Masséna*

14 juin 1799 (26 prairial An VII)

Après avoir renoncé à s'emparer de Saint-Jean-d'Acre et connu une retraite difficile, Bonaparte* entre au Caire.

17 juin 1799 (29 prairial An VII)

Paris. Les Conseils obtiennent un premier succès dans le conflit qui les opposent au Directoire en invalidant l'élection du Directeur Treilhard* comme anticonstitutionnelle. Il est remplacé par Gohier*, ancien ministre de la Justice en l'an II, qui passe pour jacobin.

18 juin 1799 (30 prairial An VII)

Jura. Saint-Claude est entièrement détruit par un incendie.

Démission de La Revellière-Lépeaux* et de Merlin de Douai* menacés de mis en accusation par les Conseils. Barras* et Sieyès* sont épargnés parce que jugés plus à gauche.

19 juin 1799 (1er messidor An VII)

Défaite de Macdonald* à la Trébie devant l'armée russe de Souvorov.

20 juin 1799 (2 messidor An VII)

Paris. Après Roger Ducos* le 18, c'est au tour du général Moulin* d'être élu au Directoire exécutif.

28 juin 1799 (10 messidor An VII)

Paris. Le Directoire lève un emprunt forcé de 100 millions sur les riches pour équiper de nouvelle troupes.

2 juillet 1799 (14 messidor An VII)

Paris. Le général Bernadotte* devient ministre de la Guerre.

5 juillet 1799 (17 messidor An VII)

Vendée. Une bande de chouans venue du Maine-et-Loire occupe le bourg de Tiffauges et arrache l'arbre de la Liberté.

Nomination de Joubert* à la tête de l'armée d'Itale et de Championnet* à celle de l'armée des Alpes.

6 juillet 1799 (18 messidor An VII)

Paris. Témoignant du renouveau jacobin, les Amis de la Liberté et de l'Egalité fondent le club du Manège. histoire

11 juillet 1799 (21 messidor An VII)

Saint-Domingue. Trois municipalités du sud de l'île, Môle Saint-Nicolas, Jean-Rabel et Bombarde, s'insurgent contre Toussaint-Louverture* et prennent parti pour le général mulatre Rigaud*.

12 juillet 1799 (24 messidor An VII)

Paris. Par peur des soulévement en province, les Conseils votent la loi des otages.histoire

14 juillet 1799 (26 messidor An VII)

Drôme. Arrivée du pape Pie VI* à Valence.

17 juillet 1799 (29 messidor An VII)

Prise d'Aboukir par une armée turque transportée par la flotte anglaise

20 juillet 1799 (2 thermidor An VII)

Fouché* devient ministre de la Police et Cambacérès* de la Justice

25 juillet 1799 (7 thermidor An VII)

Victoire de Bonaparte* sur l'armée turque débarquée à Aboukir.

26 juillet 1799 (8 thermidor An VII)

Paris. Chassés de la salle du Manège, les jacobins s'installent rue du Bac.

29 juillet 1799 (11 thermidor An VII)

Paris. Fouché* est nommé ministre de la Police.

30 juillet 1799 (12 thermidor An VII)

Capitulation de la garnison française de Mantoue.

1er août 1799 (14 thermidor An VII)

Paris. Le Conseil des Anciens lève l'interdiction de la liberté de la presse.

5 août 1799 (18 thermidor An VII)

Haute-Garonne. Environ cinq mille royalistes, commandés par le général Rougé et le comte de Paulo, tentent en vain de s'emparer de Toulouse.

7 août 1799 (20 thermidor An VII)

Landes. Echec d'une tentative d'insurrection royaliste à Dax.

9 août 1799 (22 thermidor An VII)

Haute-Garonne. Les troupes du général Aubugeois, renforcées par les garnisons de Cahors, Albi et Montauban, mènent l'offensive contre les rebelle royalistes.

12 août 1799 (25 thermidor An VII)

Haute-Garonne. A Gimont, les républicains rejoignent les troupes venues d'Auch après avoir tué plusieurs centaines d'insurgés à l'Isle-Joudrdain (gers).

13 août 1799 (26 thermidor An VII)

Paris. Sur ordre de Sieyès*, fouché* fait fermer le club jacobin du Manège.

15 août 1799 (28 thermidor An VII)

Défaite et mort de Joubert* à Novi

18 août 1799 (1er fructidor An VII)

Paris. La mise en accusation des quatre anciens Directeurs est repoussée par le Conseil des Anciens par 217 voix contre 214

20 août 1799 (3 fructidor An VII)

Haute-Garonne. Le général Commes achève d'écraser la rébellion royaliste à Montréjeau.

23 août 1799 (6 fructidor An VII)

Bonaparte* quitte l'Egypte sur la frégate " la Muiron ", Kléber* prend le commandement

27 août 1799 (10 fructidor An VII)

Débarquement d'une armée anglaise au Helder. Une armée russe la rejoint.

29 août 1799 (12 fructidor An VII)

Drôme. Mort à Valence du pape Pie VI*

31 août 1799 (14 fructidor An VII)

Prise de la flotte hollandaise au Texel par les Anglais

1er septembre 1799 (15 fructidor An VII)

République Batave. Brune tente, en vain, de rejeter à la mer les Anglais d'Abercromby.

4 septembre 1799 (18 fructidor An VII)

Marche de Brune* sur Alkmaar vers l'armée anglo-russe débarquée au Helder.

8septembre 1799 (22 fructidor An VII)

Prise de Suze par Championnet*

10 septembre 1799 (24 fructidor An VII)

Echec de Brune* contre l'armée anglo-russe

13 septembre 1799 (27 fructidor An VII)

Paris. Devant le Conseil des Cinq-Cents, le général Jourdan* demande que l'on proclame la Patrie en danger.

Saint-Domingue. Toussaint-Louverture* arrache de force la ville de Jacmel à l'armée mulâtre du général Beauvais.

14 septembre 1799 (28 fructidor An VII)

Paris. Dubois-Crancé* est nommé au ministère de la Guerre en remplacement de Bernadotte*, que Sieyès* soupçonne d'avoir voulu tenter un coup de force projacobin.

15 septembre 1799 (29 fructidor An VII)

Maine-et-Loire. Au château de la Jonchère, deux cents chefs royaliste de Bretagne, d'Anjou, du Maine et de Vendée tiennent un conseil de guerre en vue d'une reprise des hostilités.

16 septembre 1799 (30 fructidor An VII)

17 septembre 1799 (1er jours complémentaire An VII)

18 septembre 1799 (2ème jours complémentaire An VII)

Manche. Les chouans occupent Pontorson, désarment la colonne mobile qui y tenait garnison, puis se retirent sans tirer un seul coup de feu.

19 septembre 1799 (3ème jours complémentaire An VII)

Victoire de Brune* à Bergen sur l'armée anglo-russe

20 septembre 1799 (4ème jours complémentaire An VII)

21 septembre 1799 (5ème jours complémentaire An VII)

22 septembre 1799 (6ème jours complémentaire An VII)

An VIII

23 septembre 1799 (1er vendémiaire An VIII)

Calvados. Le comte Louis de Frotté* débarque à Meuvaines afin de se mettre à la tête des chouans de Normandie. histoire

25 septembre 1799 (3 vendémiaire An VIII)

Début de la bataille de Zurich mettant aux prises Masséna* et l'armée russe de Lorsakov

26 septembre 1799 (4 vendémiaire An VIII)

Victoire de Masséma* à Zurich

30 septembre 1799 (8 vendémiaire An VIII)

Corse. La division navale de Bonaparte* mouille dans le golfe d'Ajaccio où des vents contraires vont le retenir une semaine.

2 octobre 1799 (10 vendémiaire An VIII)

Echec de Brune* qui évacue Alkmaar.

3 octobre 1799 (11 vendémiaire An VIII)

Chartres. La bande d'Orgères passe en jugement histoire

6 octobre 1799 (14 vendémiaire An VIII)

Victoire de Brune* à Castricum sur l'armée anglo-russe

9 octobre 1799 (17 vendémiaire An VIII)

Var. Ayant échappé par miracle à une escadre anglaise devant Toulon, Bonaparte*, débarque dans la baie de Saint-Raphaël.

13 octobre 1799 (21 vendémiaire An VIII)

Manifestation de joie à Paris à la nouvelle du retour de Bonaparte* en France

14 octobre 1799 (22 vendémiaire An VIII)

Refus de Moreau* de faire le coup d'Etat souhaité par Sieyès*

Prise du Mans par les Chouans de Bourmont*

15 octobre 1799 (23 vendémiaire An VIII)

Sarthe. A l'aube, les chouans de Bourmont* investissent Le Mans qu'ils vont occuper deux jours.

17 octobre 1799 (25 vendémiaire An VIII)

Paris. Arrivé la veille Bonaparte* est reçu par le Directoire en séance publique.

18 octobre 1799 (26 vendémiaire An VIII)

Signature à Alkmaar d'une convention d'évacuation de l'armée anglo-russe.

20 octobre 1799 (28 vendémiaire An VIII)

Loire-Inférieure. Les chouans du comte d'Andigné pénétrent dans Nantes, puis se retirent après avoir ouvert les portes des prisons.

23 octobre 1799 (1er brumaire An VIII)

Paris. Lucien Bonaparte* est élu président des Cinq-Cents. histoire

26 octobre 1799 (4 brumaire An VIII)

Morbihan. Cadoudal* attaque Vannes, sans aucun succès.

27 octobre 1799 (5 brumaire An VIII)

Côtes-du-Nord. Les chouans sont chassés de Saint-Brieuc occupé par surprice la veille, après avoir tué le commissaire du Directoire, Poulain-Combion.

29 octobre 1799 (9 brumaire An VIII)

Maine-et-Loire. A Cholet, d'Autichamp* se fait écraser par les troupes républicaines.

1er novembre 1799 (10 brumaire An VIII)

Paris. Bonaparte* rencontre Sieyès*, qui croit trouver en lui l'homme du coup d'Etat qu'il juge nécessaire.

3 novembre 1799 (12brumaire An VIII)

Paris. Bonaparte* reçoit Fouché*, dont la neutralité lui est indispensable pour réussir son coup de force.

6 novembre 1799 (15 brumaire An VIII)

Paris. Les Conseils législatifs, offrent un banquet de 750 couverts à Bonaparte* et à Moreau*, Les généraux les plus jacobins, Jourdan* et Augereau*, y brillent par leur absence.

7 novembre 1799 (16 brumaire An VIII)

Proposition de Jourdan* à Bonaparte* de faire le coup d'Etat en faveur de la gauche jacobine et refus de Bonaparte.

8 novembre 1799 (17 brumaire An VIII)

Diner de Bonaparte* chez Cambacérès* et mise au point des détails du coup d'Etat.

9 novembre 1799 (18 brumaire An VIII)

Paris. Prenant prétexte d'un hypothétique complot terroriste, Bonaparte* déclanche son coup d'Etat. histoire

10 novembre 1799 (19 brumaire An VIII)

Saint-Cloud. Après une séance confuse du Conseil des Cinq-Cents, Bonaparte* et son frère Lucien* dispersent les Cinq-Cents avec l'appui de la force armée.

11 novembre 1799 (20 brumaire An VIII)

Saint-Cloud. A 4 heures du matin, Bonaparte*, Sieyès* et Roger Ducros*, élus consuls provisoires, prêtent serment devant des membres des Anciens des Cinq-Cent.

13 novembre 1799 (22 brumaire An VIII)

Paris. La loi des otages du 24 messidor an VII est abrogée.

22 novembre 1799 (1er frimaire An VIII)

Paris. Talleyrand* redevient ministre des Relations extérieures.

23 novembre 1799 (2 frimaire An VIII)

Paris. Masséna* est nommé au commandement de l'armée d'Italie. Sa mission consiste à défendre impérativement Gênes.

1er décembre 1799 (10 frimaire An VIII)

Paris. Bonaparte* refuse le projet de Constitution présenté par Sieyès*.

4 décembre 1799 (13 frimaire An VIII)

Paris. Bonaparte* charge l'ancien thermidorien Daunou* de rédiger un projet de Constitution à sa mesure.

12 décembre 1799 (21 frimaire An VIII)

Paris. Bonaparte* réunit les deux commissions constitutionnelles chez lui et leur fait adopter le projet de Constitution de Daunou*. Puis, sur-le-champ, il fait élire les trois consuls : lui-même, Cambacérés* et Lebrun*

13 décembre 1799 (22 frimaire An VIII)

Paris Le Directoire fait place au Consulat histoire

15 décembre 1799 (24 frimaire An VIII)

Paris. Proclamation de la Constitution de l'an VIII

24 décembre 1799 (3 nivôse An VIII)

Paris. Avant même d'être plébiscitée, la Constitution de l'an VIII entre en vigueur.

27 décembre 1799 (6 nivôse An VIII)

Paris. Installation du Sénat: la présidence en revient à Sieyès* qui a le droit de nommer les 31 premiers membres.

31 décembre 1799 (10 nivôse An VIII)

France. Napoléon Bonaparte : "La Révolution est finie!

Le nouveau régime trouve un pays meutri. En effet, le Directoire à gérer la situation révolutionnaire et de la montée des difficultés de tout ordre. Tout le sens politique de Napoléon Bonaparte et de ses partisans, les Brumairiens, a consisté à percevoir l'inquiétude des Français et à l'utiliser à son profit. C'est un pouvoir fort et autoritaire qu'il impose à la nation. En contrepartie, il lui promet la sécurité, mais il lui reste bien des défis à relever.

1789 1790 1791 1792 1793-An II 1794-An III 1795-An IV 1796-An V 1797-An VI 1798-An VII 1799-An VIII

Le 5/03/2002