CHRONOLOGIE DE LA REVOLUTION FRANCAISE
1789 1790 1791 1792 1793-An II 1794-An III 1795-An IV 1796-An V 1797-An VI 1798-An VII 1799-An VIII

1789

24 janvier 1789

Lettres du roi, convoquant ses sujets pours les élections aux états généraux et établissant le réglement électoral. Le vote a lieu par ordre, avec doubement des élus du tiers état, et s'étale de mars au 20 mai (àParis)

27 janvier 1789

Affrontements à Rebbes entre nobles et étudiants

27 avril 1789

Emeute à Paris, au faubourg Saint-Antoine, contre le fabricant de papier peints Réveillon.

30 avril 1789

Emeute à Marseille, où la foule s'empare de trois forts et tue l'un de leurs commandants, le chavalier de Beausset.

Première réunion à Versailles du "Club breton" réunissant les députés du tiers état de bretagne.

2 mai 1789

Louis XVI reçoit à Versailles les représentants de la nation, les députés des trois ordres (le nombre ne peut être fixé avec certitude : entre 1118 et 1196)

4 mai 1789

Procession d'ouverture des Etat généraux. Les trois ordres défilent en suivant un protocole : Les députés du clergé en habit de cérémonie; La noblesse en costume de soie épée et chapeau; et le Tiers état en habit noire

Languedoc manifestations réclamant la taxation du prix du pain.

5 mai 1789

Ouverture des état généraux salle des Menus-Plaisir. histoire

6 mai 1789

Brissot* publie le premier numéro du Patriote français*. Un arrêt du Conseil d’état interdit la publication toute espèce de journaux sans autorisation expresse.

Versailles. Les députés du Tiers se réunissent dans la salle des États, tendis que le clergé et la noblesse décident de verifier séparément leurs pouvoirs respectifs.

7 mai 1789

Saisie du journal* de Mirabeau*. Interdiction de publier des comptes rendus des séances des états.

8 mai 1789

L’assemblée des électeurs du Tiers état de la ville de Paris proteste contre l’arrêt du Conseil d’état, qui viole la liberté de la presse réclamée par la France entière .

9 mai 1789

Paris. Mort de Jean Baptiste Vaquette de Gribeauval*, commandant de l'artillerie royale

10 mai 1789

Mirabeau* publie la première des Lettres à mes commettants.

11 mai 1789

Le clergé propose aux deux autres ordres de nommer des commissaires conciliateurs.

12 mai 1789

Les élections commencent à Paris. Premier député élu par le Tiers état : Bailly*, par 173 voix sur 317 votants.

18 mai 1789

Débuts de Robespierre* à la tribune parlementaire.

19 mai 1789

Les journaux sont autorisés à rendre compte des séances des état, mais sans réflexions ni commentaires.

L’abbé Sieyès* est élu vingtième député du Tiers état de Paris, par 127 voix sur 247 votants.

20-22 mai 1789

Le clergé et la noblesse abandonnent leurs privilèges fiscaux et acceptent l'égalité devant l'impôt.

23 mai 1789

Commencement des conférences des commissaires conciliateurs.

25 mai 1789

La députation du Tiers état, de la ville de Paris arrivent aux état généraux.

27 mai 1789

Le Tiers état adjure le clergé de se réunir à lui dans la salle commune.

3 juin 1789

Bailly* est élu doyen des Communes en remplacement de d'Ailly, élu le 1er juin. histoire

4 juin 1789

Échec des conférences des commissaires conciliateurs.

Mort du Dauphin* Louis Joseph Xavier fils ainé de Louis XVI âgé de 7 ans

6 juin 1789

L’archevêque d’Aix se présente à l’assemblée du Tiers pour l’inviter à conférer avec le clergé et la noblesse sur les moyens d’adoucir le sort des indigents.

Paris. lors de l'Assemblé des électeurs, Nicolas de Bonneville* intervient pour exiger l'armement de la capitale.

8 juin 1789

Meudon. Une délégation de chaque ordre vient s'incliner devant la dépouille mortelle du Dauphin*.

10 juin 1789

Sieyès* propose d’appeler une dernière fois les deux premiers ordres et de commencer la vérification des pouvoirs, même en leur absence.

12 juin 1789

Vérification de tous les pouvoirs des députés par le tiers état

13 juin 1789

les trois premiers curés ( Le Cesve, Ballard et Jallet) viennent se réunir au Tiers.

14 juin 1789

L'abbé Grégoire* vient siéger avec le Tiers.

17 juin 1789

Déclaration du Tiers sur la constitution de l'Assemblée constituante. TEXTE

18 juin 1789

Pays-Bas autrichien. L'empereur Joseph II* fait occuper Bruxelles par ses troupes. histoire

19 juin 1789

Paris le député de Bigorre, bertrand Barère de Vieuzac*, publie le premier numéro de son journal, le point du jour.

20 juin 1789

Fermeture des portes de la salle des séances de l'Assemblée nationale. Réunion et serment du jeu de paume TEXTE

21 juin 1789

Louis XVI* reçoit une députation de la noblesse.

22 juin 1789

Louis XVI* signe l'ordre de marche appelant à Paris le régiment suisse en garnissons.

Les députés Tiers s'assemblent dans l'église Saint-Louis de Versailles. Cent cinquante membres du clergé et deux de la noblesse se réunissent aux Communes.

Armentière. Une émeute de la fain provoque l'intervention du régiment de Condé

23 juin 1789

Louis XVI* tient séance royale à l'Assemblée nationale. TEXTE

Apostrophe de Mirabeau* au marquis de Dreux-Brezé, grand maître des cérémonies.

L'Assemblée nationale déclare inviolable la personne de ses membres.

25 juin 1789

Quarante-sept membres de l'ordre de la noblesse viennent se réunir au Tiers.

Création à Paris de la milice bourgeoise.

26 juin 1789

Le roi fait appeler à Paris, trois régiments d'infanterie, et trois régiments de Cavalerie. stationnés dans l'Est

27 juin 1789

Le roi accepte la réunion général et totale des trois ordres. histoire

30 juin 1789

Le peuple envahit la prison de l'Abbaye* et délivre les gardes-françaises détenus pour insubordination. histoire

1 juillet 1789

Le roi appelle à Paris le régiment suisse en garnison à Metz.

du 1 au 5 juillet violentes émeutes de l'octroi à Lyon

3 juillet 1789

Le duc Philippe d'Orléans*, proclamé président de l'Assemblée nationale, se désiste; l'archevêque de Vienne, Mgr Lefranc de Pompignan*, est élu à sa place.

4 juillet 1789

Le maréchal de Broglie* reçoit le commandement en chef des troupes réunies autour de Paris et de Versailles; le baron de Besenval*, commandant général des troupes suisses, lui est adjoint.

6  juillet 1789

L'assemblée nationale crée un comité de constitution de 30 membres.

8 juillet 1789

Mirabeau* dénonce à la tribune de l'Assemblée nationale les préparatifs de la Cours.(projet de Contre-Révolution)

9 juillet 1789

L'Assemblée nationale prend le non d"Assemblée nationale constituante"

10 juillet 1789

Émeute des ouvriers aux ateliers de Montmartre.

Refus du roi de renvoyer les troupes qui affuent à Paris et dans les environs.

11 juillet 1789

Necker* est renvoyé. histoire

12 juillet 1789

A Paris, manifestation en l'honneur de Necker*; fermeture de la bourse; au palais-Royal, Camille Desmoulins* appel aux armes; charge du prince de Lambesc* aux Tuileries; incendie des barrières; pillages nocturnes.

13 juillet 1789

l'Assemblée envoie une députation au roi pour lui demander de renvoyer les troupes et de confier la garde de la capitale à la milice bourgeoise. Elle arrête également que si le roi agrée sa requête quatre-vingts de ses membres iront porter à Paris cette nouvelle consolante. RÉPONSE

14 juillet 1789

Distribution des armes à la population parisienne sur l'esplanade des Invalides; attaque et  prise de la Bastille*; massacre de son gouverneur*; meurtre du prévôt des marchands Flesselles*.

15 juillet 1789

Bailly* est proclamé maire de Paris, La Fayette* devient commandant de la garde nationale; le peuple commence à démolir la Bastille. histoire

A Rennes la foules s'empare de l'arsenal; les soldats refusent de tirer sur le peuple.

A Dijon, pillage des magasins d'armes.

16 juillet 1789

Le roi ordonne le renvoi des troupes rassemblées autour de Paris et rappelle Necker*.

A Saint-Germain-en-Laye, massacre du meunier Sauvage.

17 juillet 1789

A l'aube, le comte d'Artois* quitte précipitamment Versailles; le signal de l'émigration est donné.

A dix heures du matin, Louis XVI*, accompagné de cent membres de l'Assemblée nationale, se rend à Paris, recevoir l'hommage de ses sujets; il reparaît à Versailles vers onze heures du soir.

A Lyon, pillage des magasins d'armes.

19 juillet 1789

Explosion du château de Quincey en Franche-Comté.

21 juillet 1789

Sac de la Maison commune à Strasbourg.

20 juillet 1789

Scénes de panique à Nantes.

22 juillet 1789

Meurtre de l'intendant de Paris, Berthier* et de son beau-père, le conseiller d'état Foulon*, éphémère successeur de Necker* après le renvoi de celui-ci. histoire

23 juillet 1789

Les soixante districts parisiens sont invités à choisir chacun deux commissaire pour former l'administration municipale de Paris

Au Mans, le lieutenant de maire a la tête coupée.

27 juillet 1789

Les ouvriers de Montmartre se répandent armés dans la plaine de Saint-Denis, détruisant les  blés.

29 juillet 1789

L'1ssemblée nationale se donne un règlement.

3 août 1789

A Saint-Denis, massacre du lieutenant de maire

A Rouen, le peuple est incité à piller les demeures des riche par Bordier et Jourdan*, qui seront arrêtés le 5 et Pendus le 29

4 août 1789

Séance nocturne de l'Assemblée nationale qui abolit le régime féodal. histoire

9 août 1789

Emission du premier emprunt de trente millions lancé par Neker*.

10 août 1789

Institution, pour les officiers et les soldats, du serment d'être fidèles à la nation, au roi et à la  loi.

12 août 1789

Émeute à Caen; le vicomte de Belzunce, major en second du régiment Bourbon-infanterie, en garnison dans cette ville, est massacré par le peuple qui déchire son cadavre.

13 août 1789

L'Assemblée nationale se rend en corps, chez le roi pour l'informer que le titre de restaurateur de la liberté française lui a été décerné dans la séance du 4 août.

18 août 1789

La Révolution gagne l'Europe : lr price-évêque de Liège est chassé par la population.

21 août 1789

Discussion des articles de la Déclaration des droits de l'homme

Le Comité de police de la municipalité parisienne interdit tous rassemblements sur la voie publique, quels qu'ils soient TEXTE

23 août 1789

L'Assemblée nationale décrète qu'aucun citoyen ne peut être inquiété à raison de ses opinions.

24 août 1789

La liberté de la presse est décrétée.

26 août 1789

Fin des débats sur la Déclaration des droits de l'homme. déclaration

27 août 1789

L'emprunt de trente millions n'ayant pas donné de résultats satisfaisant, l'Assemblée nationale  le déclare fermé et en décrète un autre, de quatre-vingts millions.

28 août 1789

La question du veto royal est mise à l'ordre du jours. histoire

29 août 1789

L'Assemblée nationale décrète la libre circulation des grains à l'intérieur du royaume et en  interdit l'exportation (application de cette mesure ajournée au 18 Septembre)

30 août 1789

Mouvement du Palais-Royal contre les traîtres qui  veulent le veto.

31 août 1789

La Municipalité de Paris ordonne la fermeture des ateliers de la charité Palais-Royal

Dans le courant de la nuit, une foule d'environ quinze cents personnes, partie du Palais-Royal, marche sur Versailles dans le but de ramener le roi à Paris et de conduire la reine au couvent de Saint-Cyr; la garde nationale de Saint-Cloud, en occupant le pont de Sèvres,  l'empêchement de passer et rassemblement se disperse.

1 septembre 1789

Discours de Mirabeau* en faveur du veto.

2 septembre 1789

Barnave* se prononce en faveur du veto suspensif.

4 septembre 1789

Discours de Mounier* sur la nécessité de la sanction royale.

7 septembre 1789

Les femmes des artistes viennent offrir leurs bijoux à l'Assemblée nationale.

9 septembre 1789

A Troyes, le maire est massacré.

10 septembre 1789

L'Assemblée nationale rejette l'institution d'une 2ème chambre à une écrasante majorité. Certains des aristocrates jouent déjà la politique du pire en votant contre ce projet.

11 septembre 1789

Le veto suspensif est voté par 673 voix contre 325.

12 septembre 1789

Marat* commence son journal*. l'Ami du peuple

13 septembre 1789

Émeute de dix mille ouvriers chômeurs à Orléans: quatre-vingts tués. histoire

18 septembre 1789

Le roi refuse de sanctionner les décrets du 5 au 11 août, pour des raisons juridiques

19 septembre 1789

Les district de Paris élisent une nouvelle municipalité composée de trois cents membres.

20 septembre 1789

Robespierre publie un discours non prononcé contre le véto royal.

22 septembre 1789

L'Assemblée nationale vote l'article 1er de la Constitution : le gouvernement français est monarchique.

Attroupement des farçons bouchers à Paris pour réclamer travail et meilleurs salaires.

23 septembre 1789

Le régiment de Flandre (1.100 hommes) arrive à Versailles

24 septembre 1789

Necker* demande et obtient le vote de l'impôt du quart sur le revenu.

25 septembre 1789

L'Assemblée nationale décrète que les rôles des impositions pour 1789 et les années antérieures arriérées doivent être acquittés en entier.

29 septembre 1789

Thouret* présente un rapport sur la nouvelle division territoriale du royaume

30 septembre 1789

Bénédiction des drapeaux offerts par Marie-Antoinette* à la garde nationale de Versailles.

1 octobre 1789

Banquet offert à Versailles par les gardes du corps aux officiers du régiment de Flandre, en présence de la famille royale. histoire

2 octobre 1789

Présentation au roi de la Déclaration des droits de l'homme.

3-4 octobre 1789

Agitation à Paris, la foule, au Palais-Royal, réclame une marche sur Versailles.

5 octobre 1789

Les femmes de Paris marchent sur Versailles. histoire

6 octobre 1789

Le roi et la famille royale sont amenés à Paris. histoire

10 octobre 1789

Le docteur Guillotin* propose à l'Assemblée nationale un nouveau mode d'exécution capitale. histoire

12 octobre 1789

L'Assemblée nationale décrète son transfert de Versailles à Paris.

13 octobre 1789

Émeute à Alençon.

15 octobre 1789

Dernier séance de l'Assemblée nationale à Versailles. Elle décrète que le roi de France s'appellerait désormais roi des Français. histoire

19 octobre 1789

Première séance de l'Assemblée nationale à Paris dans une salle de l'Archevêché.

21 octobre 1789

Meurtre du boulanger François.

Vote par l'Assemblée de la loi martiale. TEXTE

22 octobre 1789

Versailles l'Assemblée nationale reçoie une délégation de Noirs et mulâtres histoire

24 octobre 1789

La Révolution s'étant aux Pays-Bas autrichiens (Belgique) où l'empereur est déclaré déchu.

28 octobre 1789

Tous les voeux monastiques sont supprimés.

29 octobre 1789

L'Assemblée décide que, pour être éligible, il faut être contribuable pour un marc d'argent. histoire

31 octobre 1789

Emeutes à Ajaccio. Le lieutenant Napoléon Bonaparte* y est mêlé. Une garde nationale est organisée.

2 novembre 1789

Les bien du clergé sont déclarés appartenir à la nation. histoire

3 novembre 1789

L'Assemblée décrète que les parlements du royaume continueront de rester en vacances.

6 novembre 1789

Le Parlement de Rouen proteste contre le décret du 3 novembre.

7 novembre 1789

Un décret de l'Assemblée nationale interdit aux députés de devenir ministres.

9 novembre 1789

Première séances de l'Assemblée au Manège des Tuileries.

12 novembre 1789

L'Assemblée décrète qu'il y aura une municipalité dans chaque ville, bourg, paroisse ou  communauté de campagne histoire

Le Parlement de Metz proteste contre le décret du 3.

14 novembre 1789

Necker* demande d'urgence 170 millions histoire

19 novembre 1789

Premier pacte fédératif : au petit bourg de l'Etoile, à deux lieues de Valence, les députés de vingt communes dauphinoises représentant 12.650 citoyens, "soldats de la Patrie, armés", se déclarent unis et s'engagent à se secourir mutuellement.

21 novembre 1789

Paris. Lavoisier* présente à l'Assemblée le bilan de la Caisse d'escompte qui accuse un passif de 27 510 000 livres. Six commissaires sont désignés pour établir un plan de redressement.

23 novembre 1789

Rennes. Devant le refus de l'impôt qui se généralise dans les campagnes, le Comité provisoire interdit les attroupements et prend sous sa protection les commis des fermes.

24 novembre 1789

Parution du Moniteur universel de Panckoucke, véritable journal officiel de la France jusqu'en 1869

28 novembre 1789

Parution du journal de Camille Desmoulins : les Révolutions de France et de Brabant

29 novembre 1789

A l'Etoile, près de Valence, a lieu la première fédération des gardes nationales de France, entre celles du Vivarais et du Dauphiné.

30 novembre 1789

Paris. Le député Salicetti* fait décréter la Corse partie intégrante de la France.

1 décembre 1789

Émeute à Toulon. Le comte d'Albert de Rioms, commandant de la marine, est malmené par le peuple et mis en prison. histoire

2 décembre 1789

La Commune de Dijon lance le projet d'un traité fédératif pour faire respecter les décrets de l'Assemblée et l'autorité du roi.

5 décembre 1789

Les bois de boulogne et de Vincennes sont dévastés par les paysans : 87 arrestations. histoire

12 décembre 1789

Marat, arrêté pour les appels à la violence qu'il publie, est relâché grâce à la protection de La Fayette.

13 décembre 1789

Troubles à Senlis : 24 tués, 30 blessés. histoire

16 décembre 1789

Décret prescrivant que les troupes françaises seront recrutées par engagement volontaire.

19 décembre 1789

Création des assignats*

L'Assemblée ordonne la vente des bien domaniaux et ecclésiastiques jusqu'à la concurrence de 400 millions.

22 décembre 1789

Décret sur la division du royaume en département : "ses département seront de 75 à 85"

24 décembre 1789

Admission des protestants au droits de cité

Arrestation du "marquis" de Favras*, ancien garde du corps du comte de Provence*, accusé d'avoir voulu faire évader le roi.

26 décembre 1789

Le comte de Provence* vient à la Commune se justifier de l'accusation de complicité avec Favras*

Il est prescrit aux généraux de proclamer la souveraineté du peuple dans les pays occupés par l'armée française.

1789 1790 1791 1792 1793-An II 1794-An III 1795-An IV 1796-An V 1797-An VI 1798-An VII 1799-An VIII

Le 9/02/2002