Lors du banquet des gardes du corps, la cocarde nationale e été souillée

Versailles le 2 octobre

Paris ne parle plus que de contre-révolution après l'"orgie" qui se serait déroulée hier soir à Versailles. Les gardes du corps du roi ont en effet donné un banquet en l'honneur du régiment de Flandre, arrivé depuis peu pour contenir d'éventuelles émeutes parisiennes Rendu prudent par les révents événements, le couple royal hésitait à participer à cette fête. Son apparition au balcon d'une loge a pourtant été saluée par une immense ovation. Les gardes ont entonné l'air de "O Richard, ô mon roi" au milieu des vivats. Très émus par ces manifestations de sympathie auxquelles ils ne s'attendaient plus, Louis XVI et Marie-Antoinette sont alors descendus rejoindre les convives avec le dauphin. Echauffés par l'alcool, les officiers redoublaient d'ardeur, se mirent à arracher leurs cocardes tricolores pour les fouler aux pieds et les remplacer par des cocardes blanches, symboles de la monarchie. A l'évidence, ces bouillants soldats brûlent de voir restaurer le pouvoir de leur souverain. Aujourd'hui les Parisiens s'alarment : ils pensent que le roi s'apprête à briser la Révolution avec l'aide de ses troupes.