Une émeute fait 90 morts à Orléans

Orléans le 13 septembre 1789

Les nouvelles institutions ne font pas le bonheur de tous. Le récent comité provisoire de sûreté et de subsistance d'Orléans a les mains souillées du sang de quatre-vingt-dix citoyens. On lui reprochait déjà d'être composé en outre rendu impopulaire dans les campagnes en réservant à la ville la baisse du prix du pain. Hier, un convoi de grain a été attaqué faubourg Bannier. Au même moment, les habitants de Saint-Sauveur et d'Olivet tentaient de forcer les grilles de la ville pour vider les boulangeries. Dans les deux cas, la garde a fait feu sur la foule. Dans la nuit, on a jugé et pendu un meneur. Ce matin, le peuple a enlevé la cocarde en guise de protestation.