En Aveyron, les femme défendent les cloches de leur village

Aveyron le 4 mars 1794

Laroque-Bouillac gardera ses cloches. Le représentant en mission à Chateauneuf-Randon, qui avait ordonné la démolition des clochers, l'a admis non sans humour, après lecture du procès-verbal des officiers de la municipalité venus exécuter son arrêté. "Aujourd'hui 14 ventôse, an II de la République une indivisible et impérissable, nous soussigné sommes rendus sur les lieux. Et, comme nous allions mettre la main à l'oeuvre, voilà que tout à coup une troupe de femme ont paru sur le roc qui domine l'église et qu'elles nous ont adressé les menaces les plus terribles, et alors prudent de renoncer ou de suspendre l'exécution dudit arrêté"