Victor Hugues reconquiert la Guadeloupe

Pointe-à-Pitre, le 7 juin 1794

"Notre arrivée en cette colonie tient du prodigue": C'est en ces termes que le commissaire aux îles du Vent et émissaire de la Convention, Victor Hugues, a résumé l'incroyable débarquement des républicains à la Guadeloupe. Des dépôts d'armes et de munitions d'immenses approvisionnements et quatre-vingt-sept navires sont tombés en leur pouvoir. Une semaine auparavant, les bâtiments français étaient arrivés en vue des côtes de la Guadeloupe. L'île était tenue par huit mille Anglais et deuc mille royalistes. La Convention avait prévu de dérouter le convoi sur les Etats-Unis en cas de difficulté. Mais c'était sans compter sur la volonté inflexible de Hugues. Dans la nuit du 2 au 3 juin, près d'un millier d'hommes ont débarqué silencieusement. Surpris, les Anglais se sont réfugiés dans le fort Fleur-d'Epée. Cette position se trouvait défendue par neuf cents homme et seize canons, alors que les Français ne pouvaient compter que sur leurs baïonnettes. Mais personne n'aurait pu s'opposer à la fougue des patriotes de Victor hugues.