Arrestation des députés le 1 mars 1792 (11 ventôse an II)

A six heures du matin, Danton est arrêté à son domicile. Dans l'après-midi, sur le rapport de Saint-Just, la Convention décrète d'accusation Danton, Delacroix, Camille Desmoulins, Philippeaux et Hérault de Séchelles, "prévenus de complicité avec les ennemis de la République et d'avoir trempé dans la conspiration tendant à rétablir la monarchie, à détruire la représentation nationale et le gouvernement révolutionnaire".