Discours d'Hébert-d'Arbois : le 28 mai 1793

Le comité des Douze exerce un pouvoir dictatorial. Chaque membre est un dictateur... Il est donc clair que chaque membre de ce comité est hors de la loi, qu'il n'est plus représentant du peuple, car la loi qui frappe tous ceux qui seront convaincus d'aspirer au pouvoir suprême, n'excepte pas les mandataires du peuple