Toussaint-Louverture chasse les Anglais

Saint-Dominique le 14 mai 1798

La capitale de Saint-Domingue a réservé au vainqueur des Anglais l'accueil qu'il espérait: Port-Républicain a fait un triomphe à Toussaint-Louverture. Caracolant en tête de sa garde, six cents cavaliers noirs, mulâtres et blancs, le général noir a médusé la foule. Entre deux haines de soldats présentant les armes et tandis que tonnait le canon des forts voisins, il s'est dirigé au pas de la place de l'Intendance au parvis du temple, où l'attendaient le clergé et les personnalités pour un Te Deum. Toussaint-Louverture avait préparé son arrivée avec soin. Dès le lendemain de la reddition anglaise, il avait décrété une amnistie générale en faveur de tous les créoles de l'île ayant servi l'Angleterre. Son prestige sans cesse grandissant tient au fait qu'il a toujours répugné à répandre le sang, combattant l'indiscipline et l'anarchie. Dans les régions qu'il contrôle, l'ordre régne et les journaliers sont retournés aux champs. L'occupation partielle de l'île aura coûté cher à l'Abgleterre en vies humaines: quarante mille morts. A présent, si jamais le Directoire s'avisait d'abroger le décret abolissant l'esclavage, l'indépendance de Saint-Domingue pourrait à tout moment être proclamée.