Le général Pichegru déporté en Guyane

Rochefort le 22 septembre 1797

Convaincu de trahison, le général Pichegru a quitté la France ce matin pour le bagne de Sinnamary, près de Cayenne. Il avait été arrêté lors du coup d'Etat du 18 fructidor. Ses amitiés avec le parti royaliste étaient alors connues de longue date, mais, élu à la présidence du Conseil des Cinq-Cents, il ne pouvait être inquiété sans preuve. Or, l'occasion se présenta avec la découverte d'une lettre le compromettant, missive codée rédigée de sa main et saisie par Moreau dans les bagages du général autrichien Klinglin. Cette preuve fut confirmée par les papiers trouvés par Bonaparte sur le comte d'antraigues. Le traitre, condamné sans appel, a été embarqué sur la Vaillante.