Sonthonax expulsé de Saint-Domingue

Saint-Domingue le 24 aout 1797

Le conflit entre le général noir Toussaint-Louverture et le représentant du Directoire, Sonthonax, a trouvé aujourd'hui sa conclusion. Invité le 17 août à quitter l'île, Sonthonax vient d'être embarqué de force, sur ordre de celui qui fut son ami pendant trois ans. Cette expulsion s'explique par la volonté affirmée de Toussaint-Louverture, l'actuel commandant en chef des armées de la République à Saint-Domingue, de mener ici une politique autonome, sans forcément tenir compte des directives de Paris. La violente campagne menée en France contre les généraux noirs et mulâtres confondus par les colons réfugiés l'avait de plus en plus indisposé. Vus de loin, les récents événements parisiens lui avaient fait craindre un retour à l'Ancien Régime. Dès lors, il estimait devoir faire passer la défense de la révolution noire avant celle des intérêts de la France. De par les fonctions qu'il occupe, Sonthonax était donc le premier visé. Il réintégrera donc son siège aux Cinq-Cents.