Cambacérès, président des Cinq-Cents

Paris le 22 octobre 1796

Privé du poste de Directeur qu'il convoitait, Cambacérès à reçu, après un an, son lot de consolation: la présidence des Cinq-Cents. Cela n'a pas été une chose facile, car sa réputation n'est pas irréprochable: son goût affiché pour les garçons fait jaser une classe politique plutôt portée vers le beau sexe, et ses amitiés politiques, qui l'amènent parfois à côtoyer les royalistes, inquiètent les républicains intransigeants. Mais l'homme possède des qualités incontestées, qui lui ont valu les suffrages de ses collègues. Sa courtoisie et son autorité font de lui un président idéal. Tous saluent aussi sa remarquable compétence de juriste, si utile dans les débats de législation. Il prévoit d'ailleurs de faire de nouveau discuter son projet de code civil, son chef-d'oeuvre.