La France et la Bavière signent un armistice

Bavière le 2 septembre 1796

La France espère bien que ses victoires en Allemagne lui rapporteront des espèces sonnantes et tribuchantes. Elle vient ainsi de signer un armistice avec le prince-électeur de Bavière en échange d'une compensation financière: le Directoire devait recevoir dix millions en numéraire et sept millions en fornitures diverses, somme à laquelle il faut ajouter les "vingt tableaux de choix" que la bavière s'engage à livrer. Le même principe a été applic=qué avec les autres Etats de l'Allemagne méridionale. Les armistices conclus au mois de juillet, au fur et à mesure de la progréssion des armées françaises, ont permis de lever des contributions dans le Palatinat, le Wurtemberg, don't on a obtenu quatre millions, le margraviat de Bade, qui a cédé deux millions, ainsi que le Cercle Souabe qui a accepté de payer douze millions pour signer la paix.