La discrète évasion du député Drouet

Paris le 17 août 1796

L'un des principaux accusés du complot babouviste s'est échappé. Le député Drouet aurait dû être jigé evec les autres inculpés devant la Haute Cour au terme du vote rendu par le Corps législatif, le 13 août. Otage des Autrichiens, à qui Dumouriez l'avait livré, il était revenu de captivité après que le Directoire l'eut échangé en novembre 1795, contre Mme Royale. Il était ensuite entré dans la conjuration de Babeuf et avait été arrêté en même temps que sont chef. Les conditions de son évasion restent mystérieuses. La rumeur veut que Barras, qui a des amitiés à gauche, en ait été complice.