Pichegru est relevé de ses fonctions

Paris le 14 mars

Le Directoire a tranché. Le vainquer de la Hollande se retrouve sans commandement. Il est vrai que la conduite du général en Rhénanie tout au long de l'autonne dernier ne pouvait plaider en sa faveur. Au lieu de coopérer avec Jourdan, il s'était attardé du côté de Mannheim. Les Autrichiens de Clairfayt et de Wurmser avaient ainsi eu toute latitude pour corrdonner leurs efforts. De plus, les mieux informés savent que ses échecs sont davantage dus à sa tiédeur républicaine qu'à son incompétence.