La peine de mort toujour en débat

Paris le 14 novembre 1794

Les députés croyaient pourtant avoir réglé la question... en évitant d'y répondre dans l'immédiat. Le 5 novembre dernier, ils avaient en effet décrété que la peine capitale, ce "fléau" qui, après la royauté, "pesait encore sur l'humanité",  serait définitement abolie dans toute la République, "à l'instant de la proclamation de la paix générale". Aujourd'hui Savary est revenu à la tribune sur le cas des déserteurs, difficile à résoudre. Même si leur délit mérite, à ses yeux, la guillotine, il a glissé par parenthése qu'une telle sentence effrayait bien plus les juges que les condamnés. Des propos qui vont relancer l'éternel débat: y a-t-il une punition suprême, et la mort est-elle une juste sanction?