Deuxième accord de paix dans l'Ouest avec les chouans

Rennes le 20 avril 1794

Les chouans reconnaissent la République est s'engagent à se soumettre à ses lois et à ne plus prendre les armes contre elle. En contrepartie, outre la liberté du culte, la République accorde aux Bretons l'exemption de la conscription ainsi que d'importantes indemnités. De plus, la mise sous séquestre des biens des émigrés sera annulée. Les négociations qui ont été menées au manoir de La Mabilais, près de Rennes, viennent donc d'aboutir à un résultat spectaculaire. Parmi les chefs choans, ils ne sont qu'une minorité toutefois à reconnaitre cet accord, ce qui laisse le général Hoche assez sceptique: n'est-ce pas un moyen pour les royalistes de gagner du temps?

 

Un Chouan