Fermeture du club des Jacobins

Paris le 13 novembre 1794

Les Jacobins ont été dispersés à coups de gourdins par les Mascadins qui aux cris de "Vive la Convention!", s'étaient rassemblés hier soir au Palais-Royal avant de se retrouver rue Honoré. Littéralement assiégés, les membres du club n'ont pu résister longtemps. Ils avaient bloqué les portes, mais les jeunes réactionnaires sont passés par les fenêtres et se sont livrés à un véritable saccage des locaux. Ils frappaient les hommes et rattrapaient les femmes qui tentaient de s'enfuir pour les violer. "Apprenant" ce désordre vers une heure du matin, le Comité de sûreté générale a ordonné la fermeture de la société, "en raison des violences provoquées par son existence". En fait, il avait lui-même monté l'opération. Du moins, il avait laissé faire les Mascadins. cette manifestation représentait un prétexte idéal. Certes, les Jacobins n'étaient plus que quelque centaines qui s'évertuaient à désavouer leur soutien à Robespierre et se perdaient en autocritiques. Quelques-uns persistaient cependant dans leurs convictions en réclamant un retour à la Terreur. Leurs faibles éclats ont néanmoins suffi à faire supprimer le club.