Sévère épuration chez les officiers

Paris le 2 novembre 1794

Les cadres de l'armée devront montrer "patte blanche" Sur intruction du Comité de salut public, les chefs d'état-major et les dépôts sont changés de faire en sorte que pas une tête ne dépasse. Il s'agit d"exclure les dangereux "anarchistes" que leur grade rend encore plus rechute de Robespierre se font donc sentir dans l'armée, car les exclusions s'accompagnent de la réintégration d'officiers jadis bannis pour tiédeur révolutionnaire.