Les crimes de Carrier dénoncés à Nantes

Paris le 17 octobre 1794

Le procès des 94 Natais, qui s'est achevé par leur acquittement, se retourne finalement contre le comité révolutionnaire de la ville, à son tour mis en accusation. Les premiers témoins, sur près de 300 cités, ont tous dénoncé les atrocité commises. Selon Vaugeois, Carrier a fait fusiller " plus de 2 400 individu", don't des femmes et des enfants; Phélippe a expliqué qu'il était aussi responsible de 23 "déportations verticales" collectives au fond de la Loire. D'autres ont parlé de ces Vendéens exécutés alors qu'ils s'étaient rendus d'eux-même. Désormais, c'est au tour de Carrier d'être menacé.