Dugommier et Bonaparte reprennent Toulon aux Anglais

Toulon le 19 décembre 1793

Sans le port, navires et arsenaux achèvent de brûler. Après cinq jours et cinq nuits de ceille et de combats contre les Anglo-Espagnols, l'armée du général Dugommier est entrée dans la ville. La veille, l'ennemi avait mis le feu aux bâtiments français avant de prendre la fuite par la mer. Tout s'est joué en fait il y a deux jours sur le promontoire de l'Aiguillette, où les Anglais avaient bâti une vaste redoute. Défendue par 3 000 hommes, elle passait pour inexpugnable. C'était compter sans la volonté de Dugommier et d'un jeune capitaine d'artillerie, Napoléon Bonaparte. Sous une pluie battante, les troupes républicaines ont dû en finir au corps à corps. Les habitants, qui avaient livré la ville aux Anglais en août dernier, tremblent à l'idée du châtiment républicain.