La Du Barry paie cher l'amour d'un roi

Paris le 8 décembre 1793

Au moment où le couperet de la guillotine s'est abattu sur sa nuque, Mme Du Barry a poussé un cri de bête qu'on égorge. Le couteau entrait mal dans son cou trop gras. Celle qui avait passionnément aimé la vie s'est laissé trainer au supplice à demi morte de terreur, et le bourreau a dû la porter dans ces bras jusqu'à l'échafaud. C'est en vain que, ce matin, elle a tenté de racheter sa vie en livrant à ses juges la liste de ses richesses cachées. Ses déclarations n'ont retardé que de quelques heures son exécution. Dénoncée pour incivisme notoire et aristocratie, l'ancienne favorite de Louis XV avait été arrêtée le 22 septembre. Mais elle n'avait jamais vraiment réalisé le danger qu'elle courait. Elle avait cru naïvement que, pour être acquittée, il lui suffirait de nier avoir fourni de l'argent aux émigrés de Londres. Elle ignorait que son procès était perdu d'avance.