Les derniers moments de Barnave

Paris le 29 novembre 1793

La place de la Révolution est restée silencieuse aujourd'hui, pour l'exécution de Barnave. Le condamné n'a pas rompu son silence habituel, et les spectateurs ont retenu leurs clameurs devant cet homme qui fut populaire en 1789. On prétend avoir entendu des royalistes crier: "Ce sang est-il pur, Barnave?" Cependant, la plupart n'ont rien perçu d'autre que la rumeur sourde de la foule. On avait un peu oublié l'ancien triumvir, emprisonné après le 10 août 1792 sur ordre de la Législative, et la personnalité de ce jeune homme, aussi beau qu'éloquent, a éveillé la sympathie de tous. Devant le Tribunal révolutionnaire, il a défendu avec panache ses idées monarchistes, et sa conviction a troublé un moment les juré, pourtant peu sensibles. Ce matin, dans la charrette, sa passion a fait place à une discrète mélancolie: Une fin digne de celui qui disait: "J'aime mieux souffrir et mourir que de perdre une nuance de mon caractère moral et politique."