Désespéré, Roland s'est suicidé

Rouen le 10 novembre 1793

Dans la nuit, Roland a quitté la maison des demoiselles Malortie chez qui il se cachait. Il a longtemps marché. Au coin d'un bois, il s'est arrêté; a saisi sa dague et s'est transpercé le côté gauche. Craignant de s'être raté, il a retiré l'arme et s'est porté un second coup avant de s'écrouler. Désespéré par la nouvelle de l'exécution de son épouse, Roland avait décidé de ne pas aussi survivre. Ce suicide n'est-il pas aussi pour lui le seul moyen d'échapper à ses ennemis et de pouvoir léguer ses biens à sa fille?