Mme Roland sur l'échafaud

Paris le 8 novembre 1793

Fière et souriante dans sa robe blanche parsemée de bouquets de roses, elle est montée dans la charrette avec la dignité d'une reine. Au bourreau qui voulait lui lier les mains, elle a répondu avec huteur: "pardon, je n'en ai point l'habitude" Pendant la traversée de Paris, Mme Roland a conservé le m^me sourire, le même maintien assuré, qui contrastait étrangement avec l'abattement de son compagnon de charrette, un condamné de droit commun nommé La Manche, qu'elle s'efforçait pourtant d'encourager par sa gaieté. Condamnée ce matin même au cours d'un procès bâclé où on ne lui a même pas laissé prendre la parole, Mme Roland se préparait à la mort depuis des mois. A ses juges, elle a promis fièrement de conserver jusqu'à l'échafaud le courage des héros. L'égérie des Girondins a tenu parole. En gravissant les marches de l'échafaud, elle s'est arrêtée un instant pour contempler l'immense staute de la Liberté qui domine la place de la Révolution :"O Liberté, s'est-elle exclamée, que de crimes on commet en ton nom!"