Paris réclame des mesure énergiques

Paris le 4 septembre 1793

Une foule énorme a envahi ce soir la commune. Les milliers de Parisiens qui s'étaient rassemblés ce matin sur les boulevards et la place de Grève sont venus crier qu'il ne pouvaient plus supporter la cherté de la vie et la pénuriedes denrées. L' exaspération populaire s'est amplifiée au cours du mois d'août et a fini par exploser. Au problèmes de la disette s'ajoute celui de la guerre. On vient d'apprendre qu'a la suite d'une manoeuvre royaliste Toulon s'est livré aux Anglais. Il régne partout une atmosphère de trahison qui empoisonne le climat politique. Les sans-culottes exigent que le pouvoir frappe sans pitié les traîtres, à commencer par ceux de la Gironde. Face à cette crise, le gouvernement parait immobile, ce qui explique la manifestation d'aujourd'hui. Surpris par l'invasion de leurs locaux, Chaumette et Hébert ont pris les devants en se plaçant à la tête du mouvement. Hébert a demandé au peuple de se porter demain à l'Assemblée et de l'assiéger " jusqu'à ce que la représentation nationale ait adopté les moyens proposés pour nous sauver" Mais les Jacobins n'entendent pas se laisser déborder. Ils ont décidé d'aller eux aussi à la Convention pour la sommer d'agir.