La levée en masse

Paris le 23 août 1793

"Dès ce moment jusqu'à celui où les ennemis auront été chassés du territoire de la République,, tous les Français sont en réquisition permanente pour le service des armées." C'est d'une voix vibrante que Barère a prononcé ces mots devant la Convention, où il était venu faire son rapport et proposer le texte d'un décret sur la levée en masse. A Robespierre qui suggérait simplement de "punir les traites" pour redresser la situation militaire, il a répondu par cette initiative : la mobilisation de toutes les énergies pour vaincre l'ennemi. Qu'on en juge: le décret stipule que "les jeune gens iront au combat, les homme mariés forgeront les armes et transporteront les subsitances, les femmes feront des tentes et serviront dans les hôpitaux, les enfants mettront le vieux linge en charpie, les viellards se feront porter sur les places publiques pour exciter la haine des rois et l'unité de la République" Ainsi la France jette tous ces citoyens dans le conflit. Cette mesure était réclamée depuis plusieurs semaines par les sections populaires de Paris. Danton a proposé que la réquisition soit faite directement par les assemblées primaires pour éviter les lenteurs administratives. Le décret adopté aujourd'hui définit aussi la nouvelle stratégie de la guerre révolutionnaire. Les armées françaises agiront par des offensives de masse pour anéantir l'ennemi.