Un seul systèmes de poids et mesures

Paris le 1 août 1793

A l'instar de l'Ancien Régime et de l'inégalité des droits, l'arbitraire dans le domaine des mesures doit être supprimé : aune, toise, pied et brasse n'auront plus cours. Ou encore la perche, la lieue, l'arpent, le journal, la vergée, qui varient d'une région à l'autre. La Convention vient d'adopter le système de poids et mesures proposé par l'Académie des sciences. Désormais, la mesure linéaire de base est le mètre, soit la dix millionième partie du quart du méridien. Cette unité de référence ne relève que de la science.