Une loi contre les accapareurs

Paris le 26 juillet 1793

Sous la pression des manifestations populaires qui ont eu lieu depuis février, la Convention a voté un décret contre les accapareurs. Désormais, tous les commerçants, grossistes comme détaillants, de produits "utiles à la vie" sont tenus de déclarer à la municipalité et d'afficher l'état de leur stocks qu'ils doivent vendre ou faire vendre "sans délai, sans ajournement au fur et à messure de la demande". Des commissaires sont chargés de faire respecter cette loi qui prévoit la confiscation des biens, voire même la peine de mort, pour les contrevenants.