Esclaves contre royalistes à Saint-Domingue

Paris le 20 juin 1793

Le Cap est la proie des flammes mais les commissaires Sonthonax et Polverel, envoyés en mission à Saint-Dominique depuis septembre 1792, ont remporté un nouveau succès. Après avoir maté les "petits Blancs" de Port-au-Prince, ils viennent d'écraser le soulèvement royaliste du général François Thomas Galbaud du Fort. Celui-ci a pourtant failli atteindre son but hier. A la tête de marins mutinés et des gardes nationaux blancs, il avait en effet réussi à chasser de la ville les commissaires et les forces mulâtres. Il ne restait à ceux-ci qu'une solution pour éviter l'extermination: donner l'ordre d'armer les esclaves du Cap et promettre la liberté aux esclaves insurgés qui vivaient aux abords de la ville. La riposte à Galbaud fut alors cinglante. Dix mille Noirs s'abattirent des collines et se jetèrent sur les marins ivres qui venaient à peine de finir le pillage de la ville.