Entrée triomphale des Français en Savoie

Chambéry le 24 septembre 1792

La cocarde royaliste flotte... au bout de la queue des chiens. C'est ainsi que les Savoyards ont choisi d'exprimer leur hostilité à la monarchie et au roi de Sardaigne. Autant dire qu'ils ont accueilli avec une joie sincère les troupes révolutionnaires du général de Montesquiou. La conquête s'est déroulée sans violence. Les émigrés, nombreux à Chambery, avaient préféré fuir avant l'arrivée des Français, rapidement imités par les Piémontais. C'est pourquoi Montesquiou n'a pas eu grand peine à prendre les redoutes qu'on lui opposait. Et sans attendre son armée qui suivait lentement, le général est entré presque seul dans la ville : gagnée aux idées révolutionnaires, la Savoie est tombée comme un fruit mûr.