Massacres en série dans les prisons parisiennes

Paris le 3 septembre 1792

Les massacres veulent purger Paris de sa lie. S'avisant qu'ils avaient oublié de visiter la prison des bernardins, ils viennent d'y égorger une soixantaine de condamnés aux galères. Car les contre-révolutionnaires ne sont pas leurs seuls victimes : ils exécutent surtout les condamnés de droit commun. Ces bourreaux ne sont pas des brigands, mais généralement d'honnêtes boutiquiers habitant à proximité des prisons et qu'une folie collective a pris dans son tourbillon. Des Fédérés étaient allés à la mairie chercher plusieurs prêtres royalistes, pour les conduire à l'Abbaye. Parvenus au carrefour Buci, ils les ont livrés à la foule en hurlant qu'il fallait les tuer. Le peuple en fureur s'est ensuite rué à l'Abbaye pour y assassiner d'autre prisonniers. Des bandes de massacreurs se sont alors formées, faisant le tour des prisons de Paris. Ce matin, le bilan s'élève déjà à près d'un millier de morts. Mais la boucherie n'est pas encore terminée.