L'Assemblée accuse les édiles de Douai

Paris le 19 mars 1791

Le maintien de l'ordre doit-il être une fin en soi? L'assemblée a débattu aujourd'hui des troubles qui ont eu lieu à Douai ces derniers jours. La foule voulant s'opposer à l'exportation des grains a perdu un marchand. La municipalité a refusé de décréter la loi martiale. Le rapporteur a proposé que la municipalité soit mandée à la barre pour y répondre de son incurie. Certains députés ont même exigé son arrestation immédiate. Robespierre a alors demandé au milieu des murmures que l'on ne préjuge pas de la responsabilité de édiles de Douai avant de les avoir entendus. Cette évidence est loin d'être partagée par tous les défenseurs de l'ordre..