Vive la libre entreprise!

Paris le 2 mars 1791

Les partisans d'une économie libéral triomphent : c'en est fini des corporations. La liberté de commerce et de l'industrie ne se heutera plus aux status complexes qui régissaient jusqu'à présent les métiers. La suppression des jurandes et des maîtrises n'était pourtant pas prioritaire pour les constituants. C'est incidemment qu'elle a été demandée par le député d'Allarde. Pour ce dernier, les corporations sont des "privilèges exclusifs" qu'il est aberrant de conserver puisque tous les privilèges sont abolis. L'adoption de cette mesure rend désormais les patrons libres de fixer leurs prix, mais aussi les salaires. En contrepartie, les ouvriers pourront-ils s'organiser pour défendre leurs droits?