Tout le monde paiera désormais une taxe mobilière

Paris le 13 janvier 1791

Pour compléter la contribution foncière, l'Assemblé vient d'instaurer une taxe mobilière. Chacun paiera désormais un impôt proportionnel à son loyer ou à la valeur locative de son habitation. Il reviendra aux municipalités de vérifier la bonne foi des estimations. Cette base de calcul a paru préférable à une déclaration de revenus qui aurait mis l'Etat "au courant des secrets des familles". Et puis, ne se loge-t-on pas généralement selon ses moyens? Avec cet impôt, le système fiscal farnçais devint plus juste encore..