Louis XVI lance un appel au roi de Prusse

Paris le 3 décembre 1790

Que les monarchies de toute l'Europe se mobilisent afin de sauver le roi de France! C'est ce que demande Louis XVI à Frédéric Guillaume II de Prusse en l'implorant secrètement de prendre l'initiative d'un "congrès européen appuyé sur une force armée". Qu'est-ce à dire? Le souverin souhaiterait-il que son pays soit attaqué par des puissances étrangères? Préfère-t-il une invasion à la Révolution? Certes non. Louis XVI se refuse à envisager une intervention directe. Sa modération attriste d'ailleurs les émigrés qui conspirent à Turin en vue d'un soulévement général du royaume et s'efforcent de leur côté de vaincre la réticence des monarques européens à entrer en conflit avec la France. Le roi, en fait, ne veut rien de plus que la formation d'une coalition étrangère suffisamment menaçante pour intimider ses sujets et les contraindre à restaurer sa souveraineté. Le journaliste Jacques Mallet du Pan a été dépêché à cette fin auprès du roi de Prusse.