Plus de chapeau jaune pour les Juifs

Carpentras 28 novembre 1790

Chapeau noir ou chapeau jaune : le choix, pour les Juifs de Carpentras, est difficile. A la suite d'un décret pris par l'Assemblée représentative du comtat Venaissin, la municipalité leur a donné hier l'autorisation d'abandonner l'infamant chapeau jaune, marque jusqu'alors distinctive de leur communauté. Mais ceux qui se sont risqués ce matin à coiffer le chapeau noir commun du bourgeois ont été molestés par la population. La municipalité est bien embarrassée. Elle est en effet prise entre la réaction hostile des habitants qui refusent l'intégration des Juifs, et les sarcasmes menaçants de ses rivaux, les révolutionnaires Avignonnais, qui l'accusent de tiédeur dans l'application du fameux décret. Va-t-elle tolérer plus longtemps que les droits de l'homme soient ainsi bafoués, quand les Juifs des autres ville du Comtat ont déjà pu abandonner sans risque ce "signe d'esclavage et de reprobation qui blesse les yeux, contriste l'âme" de l'honnête citoyen et fait honte à leur honneur.