Emeute en faveur des Suisses

Paris le 2 septembre1790

A l'annonce de la répression sanglante des mutineries de Nancy, les Parisiens se sont brusquement enflammés. Cinq mille d'entre eux, partis en début d'après-midi du Palais-Royal, on marché sur l'Assemblée. Arrivés aux Tuileries, ils étaient déjà quarante mille qui assiégeaient la salle du Manège en hurlant : "Les ministres à la lenterne!" Cette foule déchaînée réclamaient en effet le renvoi de Necker et de La Tour du Pin, qui détient le portefeuille de la guerre. Ell voulait aller jusqu'à Saint-Cloud pour s'en prendre au roi lui-même et n'y renonça qu'à la dernier minute. La rapidité avec laquelle s'est organisée l'émeute et son ampleur surprennent pourtant. On dit que ces manifestants ne se sont pas réunis spontanément et que des meneurs du club des Jacobins ne serait pas étrangers à l'agitation d'aujour d'hui