Un vaisseau de guerre est lancé à Brest

Brest le 1er juillet 1790

Le chef-d'oeuvre de Jacques Niël Sané vient de voir le jour à l'arsenal de Brest. Les Etat-de-Bourgogne, le premier-né d'une série de nouveaux vaissaux de 118 canons, n'est encore qu'une magnifique coque en chêne de 64 mètres. Mais quand il sera armé, il déplacera plus de 5 000 tonnes avec une voilure de 4 640 mètres carrés et 1 100 homme d'équipage. Les saisines retenant le berceau de lancement de ce géant ont été rompues à midi. Libéré, le navire, en équilibre sur des glissières, s'est abandonné à la pente du chantier. La foule présente a guetté l'instant où la poupe est entrée en contacte avec l'eau pour applaudire. Grâce aux efforts, en 1776, de l'ancien ministre Sartine, la France est désormais une grande puissance maritime. Aujourd'hui, ses arsenaux fournissent des flottes homogènes formées des mêmes vaisseaux.