Avignon souhaite devenir française

Les patriotes avignonnais sont parvenus à leurs fins. Après s'être affrontés hier avec violence aux "aristocrates", et en avoir pendu quelques-uns, ils ont convoqué en assemblée les habitants n'ayant pas fui la ville, afin qu'ils tirent eux-mêmes les conséquences des récents événements. La motion, votée à l'unanimité, constate avec cynisme l'incapacité du pouvoir pontifical à assurer la sécurité des citoyens et présente la réunion d'Avignon à la France comme conforme à l'intérêt public. Après avoir rompu avec Rome et avec ses voisins modérés du contact Venaissin, Avignon n'a plus qu'une solution : la fuite en avant.