CHARLIER Louis Joseph

 

Né à Châlons-sur-Marne le 24 septembre 1754, décédé le 23 février 1797. Fils d'un chirurgien, avocat, administrateur du district de Châlons, il fut élu député de la Marne à la Législative, puis à la Convention, où il vota la mort du roi. Il s'acharna contre le clergé, préconisant la fermeture des séminaires, la déportation des prêtres réfractaires, et contre la noblesse, réclamant que fussent fusillés les émigrés amnistié. Admirateur de Marat, il ne se prononça pas lors de sa mise en accusation. Bien qu'il ait manifesté des signes d'aliénation mentale, il présida la Convention du 4 au 23 novembre 1793. Il trahit Robespierre au 9 thermidor et fut chargé de l'inventaire des papiers trouvés chez lui. Entré, malgré sa folie manifeste, au Conseil des Anciens, il se suicida en 1797

© Les convotionels régicides

accueil