CHABOT François

 

François Chabot né à Saint-Geniez (Aveyron) le 23 octobre 1756, guillotiné à Paris le 5 avril 1794

Fils d'un cuisinier de Rodez
Ex-capisin, sous les ordres dès 1772, Chabot est un des premiers à adhérer à a constitution civile du clergé.

Il siège successivement à l'Assemblée législative et à la Convention.député du Loir-et-Cher, et vota la mort du roi

"Extrême dans sa mise et ses prises de position" dit de lui Max Gallo. Chabot est en effet dans la branche dure du mouvement Jacobin.

A vrai dire, il n'est pas très agréable de deviser sur Chabot. Jouisseur, corrompu, et prévaricateur, il est compromis dans le scandale de la compagnie des indes et y laisse sa tête.

Ill meurt avec les induigents en laissant un "catéchisme des sans-culottes".


 © Philippe Royet

Paris, le 23 Septembre

Les frère Frey ont deviné les faiblesses de Chabot: l'argent et les femme. Quinze jours après leur première rencontre, les deux banquiers ont su mettre dans leur poche l'ex-capucin devenu député, en lui offrant leur sur Léopodine.. et sa fortune. Le contrat de mariage signé ce matin est bien alléchant pour un homme sans le sou: une dot de 250 000 livres, le vivre et le couvert, et une rente de 4 000 livres par an pour le ménage. Cette alliance entre des financiers et un élu ne manquera pas de surprendre. Mais qu'en pense la jeune épouse ?

© Chronique de la Révolution édition Larousse

accueil