CAMBOULAS Simon

 

Né à Saint-Geniez (Aveyron), le 2 juillet 1760, mort à Riom le 19 janvier 1840. Négociant, franc-maçon, il accueillit la Révolution avec joie. Elu par le département de l'Aveyron à la Convention, il siègea avec la Plaine et ce n'est qu'après maintes tergiversations qu'il se décida à voter pour la mort du roi. Membre du Comité colonial, il exerça la repression contre les nobles à Saint-Domingue. Elu au Conseil des Cinq-Cents, il y resta jusqu'en 1797 et se retira en Aveyron où il reprit les manufactures de son père et devint l'un des fournisseurs des troupes jusqu'en 1814. Ruiné en 1815, il quitta l'Aveyron pour aller s'installer à Riom où mourut oublié au château de Bien-Assis.

© Les convotionels régicides