BRUNSWICK (manifeste de)

Proclamation rédigée par un émigré et signée par le général en chef des armées prussiennes et autrichiennes, le duc Charle Guillaume Ferdinand de Brunswick Elle fut lancé de Coblence le 25 juillet 1792 et connue à Paris le 1er août 1792. Elle menaçait le peuple parisien, notamment les jacobins, d'"une vengence exemplaire et à jamais mémorable, en livrant la ville de Paris à une exécution militaire et à une subversion total", si le moindre outrage était fait à la famille royale. Formulé sous la pression des émigrés et sans doute de Marie-Antoinette, ce manifeste avait pour but d'effrayer les forces révolutionnaires patriote avait pour but d'effrayer les forces révolutionnaires patriotiques; il ne fit en réalité qu'aviver leur colère et contribuer à la journée révolutionnaire du 10 août 1792.