BROTTIER Charles


Né à Tannay, Nièvre le 22 mai 1751, mort à Cayenne, le 12 septembre 1798. Ecclésiastique, professeur de mathématiques à l'Ecole militaire, collaborateur à l'Année littéraire et au Journal de la France, l'abbé Brottier, arrêté comme suspect, est libéré après le 9 thermidor. Accusé d'avoir pris part à l'insurrection royaliste du 13 vendéminaire an IV (5 octobre 1795), Brottier est arrêté puis relaché. Accrédité avec le chevalier Duverne de Presle par Louis XVIII pour agir en son nom, il conspire et s'efforce de rassembler les royalistes autour de lui. Sans doute trahi, Brottier est arrêté, le 30 janvier 1797. Au cour de son procès, il avoue avoir servi d'intermédiaire entre Louis XVIII et ses partisans en France mais refuse de livrer les noms de ses complices. Condamné à la déportation, à la Guillotine sèche" il meurt au bout d'un an de séjour à la Guyanne.

® Histoire et dictionnaire de la Révolution française 1789-1799 édition Bouquins

accueil