BRISSON Marcou

 

Né à Saint-Aignan (Loire-et-Cher) le 14 décembre 1739, décédé à Blois le 1er octobre 1803. Séminariste, avocat au Parlement de Paris, puis bailli de Selles-sur-le-Cher, il fut élu à la Législative, puis à la Convention par le département du Loire-et-Cher, et vota la mort du roi. Commissaire du Directoire, puis juge au tribunal criminel de Blois. On raconte qu'il serait mort de chagrin en voyant l'agonie de la République.

© Les convotionels régicides