BOUSSION Pierre

 

Né à Lauzun (Lot-et-Garonne) le 6 janvier 1753, décédé à Liège le 28 mai 1828. Médecin, élu aux Etats Généraux le 9 décembre 1789, il salua Louis XVI du titre de "Titus français" et poursuivit de ses tracasseries les curés "non jureurs". Elu à la Convention le 4 septembre 1792, il passa des Girondin aux Montagnards et vota la mort du roi. Il fut chargé par la Convention de déposer un raport sur les papiers contenus dans l'armoire de fer le 10 mars 1794. Envoyé en mission dans le Sud-Ouest, il se fit remarquer par son anticliricalisme et sa chasse aux ci-devants, et rétablit l'ordre à Bordeaux. Membre du corps législatif, puis du Conseil des Anciens, il fut nommé par Bonaparte Commissaire civil pour la répression du brigandage sous le Consulat et servit l'Empire avec application. Il fut exilé en 1816 et mourut à Liège.

© Les convotionels régicides